Indépendamment de votre fonction, la rédaction et la prise de parole en public représentent probablement une grande partie du travail que vous effectuez, que ce soit pour réfléchir à des idées avec des collègues ou pour envoyer des courriers électroniques à des clients. Etre capable d’exprimer nos pensées avec précision et concision a un effet énorme sur notre productivité, mais l’ampleur du vocabulaire de la personne moyenne est en déclin.

C’est une mauvaise nouvelle, selon les experts en alphabétisation, notamment pour ceux qui travaillent régulièrement avec des entreprises sur le développement du vocabulaire, la compréhension et l’écriture pour le secteur professionnel.

La majorité estiment que l’importance, pour les professionnels, d’avoir une bonne connaissance du vocabulaire utilisé n’est plus à démontrer. L’exercice de leurs fonctions respectives en est tributaire. Car, afin de communiquer efficacement, un vocabulaire large, compris par la population en général, est nécessaire car il nous permet de mieux démontrer ce que nous savons et comprenons aux autres. Et si nous pouvons attester notre compréhension et notre expertise par le biais de notre communication écrite et orale, le client potentiel est plus susceptible de nous choisir pour faire le travail.

Imaginez ce scénario: Vous avez une conversation avec un de vos amis ou collègues. Après quelques minutes, des pensées apparaissent dans votre tête. Vous commencez à penser et à vous dire: «Je devrais l’avoir dit autrement. Ce n’est pas ce mot que j’aurais dû employer». Et peu importe que la conversation soit amicale ou qu’il s’agisse d’un discours, d’un débat ou d’une argumentation quelconque, c’est quelque chose d’assez récurrent.

Revenir sur l’utilisation de mots communs dans notre écriture peut être préjudiciable à bien des égards. D’une part, le texte peut se lire comme étant sans imagination et même trop juvénile. En outre, nous pouvons constater que les mots banals ne nous attirent pas et ne retiennent pas notre attention comme ils le devraient.

Certains mots du quotidien devraient être bannis car trop imprécis. Pour n’importe lequel de ces mots, il existe pléthore de synonymes. Cependant, force est de constater que la majorité des synonymes ne le sont réellement que dans un nombre réduit de contextes.

Nôtre liste d’alternatives aux mots du quotidien est loin d’être exhaustive. Nous avons préféré privilégier la précision et la concision d’un point de vue contextuel.

Pour voir les adjectifs, cliquez ICI

Voici les verbes français soutenus alternatifs aux verbes du quotidien.

Abandonner=Abdiquer, capituler

Abonder=Foisonner, pulluler

Accepter =Agréer, consentir/Ratifier

Accumuler=Thésauriser, emmagasiner

Adapter=Accomoder

Adorer=Déifier, vénérer, sacraliser

Adorer(manger)=Raffoler

Affronter=Braver

Agacer=Contrarier, importuner, aguicher, tarabuster

Amuser=Recréer, égayer

Appuyer (Soutenir)=Cautionner

Attrister=Navrer, affliger, consterner

Autoriser=Entériner

Avancer=Acheminer

Blesser=Meurtrir, attiger

Choquer=Offusquer, scandaliser

Cogner=Heurter, télescoper

Coincer(serrer)=Rencogner, blottir

Complimenter=Encenser

Compliquer= Envenimer

Condamner=Réprouver, anathématiser

Contester=Récuser

Contredire=Démentir, infirmer

Convenir=Seoir

Converger=Confluer

Corrompre=Stipendier, soudoyer, suborner

Critiquer=Fustiger, stigmatiser, vitupérer

Décomposer=Démanteler, disjoindre

Dégrader=Ternir

Démissionner=Se désister/ Se démettre/ Se rétracter

Dépasser (Abstrait)=Exaspérer

Dépasser=Surplomber, outrepasser

Désavantager=Léser

Destituer=Révoquer, déchoir, disgracier

Détecter=Déceler

Détester=Abhorrer, exécrer

Détrôner=Évincer, supplanter

Dévaloriser=Déprécier, avilir, discréditer

Discriminer=Ostraciser

Dominer=Surplomber

Duper=Controuver

Effrayer=Épouvanter, effaroucher, effarer

Élever=Exhausser

Embellir(Abstrait)=Idéaliser, poétiser, mythifier, émailler

Embellir=Parfaire, Agrémenter, magnifier

Embobiner=Leurrer, illusionner

Embrasser=Enlacer, étreindre

Embrouiller=Circonvenir, entortiller

Empirer=Exacerber

Enfoncer=Enliser

Éparpiller=Épandre

Errer=Muser, divaguer, flâner

Établir=Asseoir

Exclure=Excommunier

Faner=Flétrir

Favoriser=Stimuler

Flatter (bassement)=Flagorner

Gaspiller=Abîmer, endommager, galvauder

Gronder=Réprimander, admonester, houspiller

Habituer=Accoutumer, acclimater

Intensifier=Exacerber

Invoquer=Adjurer

Maîtriser=Dompter, apprivoiser

Manipuler=Suggestionner

Mentir=Faire accroire

Orner=Ornementer

Parcourir=Silloner

Pervertir=Vicier

Pistonner=Patronner


verbes français soutenus alternatifs aux verbes du quotidien.

Prédire=Présager, augurer

Préparer=Parer, prémunir

Protester=Invectiver, pester

Purifier=Assainir

Ranimer=Revigorer, vivifier

Ravir=Extorquer, déposséder, spolier

Rebondir=Ricocher

Recommencer=Réitérer, récidiver

Renfermer=Recéler

Renvoyer=Congédier

Reporter=Surseoir

Repousser=Éconduire

Résumer=Condenser, écourter, abréger

Rétrécir=Rapetisser

Rouler (baratiner)=Circonvenir, endoctriner

Salir=Souiller, profaner, infester

S’appuyer=S’accouder

Se blottir=Se recroqueviller

Sécher=Tarir

Se multiplier=Pulluler, Proliférer, fourmiller

Souffrir=Languir, dépérir

Stagner=Végéter

Surcharger=Accabler, acculer

Tomber=Choir, trébucher

Transformer=Métamorphoser, transfigurer

Tramer=Fomenter

Vaincre=Déconfire

Vouloir=Daigner, condescendre

Zigzaguer=Louvoyer


Article connexe à Verbes français soutenus alternatifs aux verbes courants:
Par quels adjectifs remplacer les adjectifs du quotidien

Vous avez aimé les verbes? Cliquez ICI

À lire également:

Comment développer vôtre intelligence verbo-linguistique